Gérontechnologie-s

 

Gérontechnologie, Gérontechnologies, Définitions [1]
 
Gérontechnologies, technologies pour l’autonomie, e-santé, domotique, technologies de l’information et de la communication au service des séniors ou encore robotique d’assistance aux personnes en perte d'autonomie, … Ces termes sont de plus en plus courants dans le vocabulaire des professionnels oeuvrant au service des personnes âgées.
Ils renvoient néanmoins à des réalités - et surtout à des perceptions - différentes de la part de ces acteurs et de leurs destinataires principaux, les personnes âgées elles-mêmes.
 
Preuve des réalités plurielles qui parcourent ce champ, il est difficile sur un plan formel de s’accorder sur une définition précise de ce que recouvrent les Technologies pour l’Autonomie et les Gérontechnologies.
 
L’article 2 des statuts de la Société Française des Technologies pour l’Autonomie et Gérontechnologies (SFTAG)[2], consacré à son objet social, définit ce champ comme celui de : 
« L’assistance aux personnes âgées et/ou en situation de handicap par des moyens et une organisation faisant appel aux nouvelles technologies de l’information, de la communication, de la mécanique et de la mécatronique » [3].
 
Une approche complémentaire est proposée par Vincent Rialle, dans son rapport de référence « Technologies nouvelles susceptibles d’améliorer les pratiques gérontologiques et la vie quotidienne des malades âgés et de leur famille » (2007), page 17 : 
« Le champ de la gérontechnologie se situe au carrefour de la gérontologie et de la technologie : sciences du vieillissement incluant biologie, psychologie, sociologie et médecine pour l’un ; recherche, développement et modélisation d’innovations ou améliorations de techniques, produits et services pour l’autre (génies physique, chimique, civil, mécanique, électrique, industriel, informatique, et de communication.»[4]
 
Deux volets d’activités différents mais complémentaires sont mis en évidence :
- l’aspect proprement scientifique 
- celui lié au développement de solutions, d’applicatifs, de produits et de services.
 
Le premier aspect relève de LA gérontechnologiE qui développe une approche holistique, intégrant l’ensemble du spectre de la recherche gérontologique et ses applications pratiques dans le domaine des Technologies. Elle a comme finalité de proposer des produits et des services aux personnes âgées qui concourent au maintien de leur autonomie cognitive, fonctionnelle ou encore sociale. La gérontechnologie s’attache également à construire ce champ par un encadrement éthique qui passe notamment par la recherche constante de la meilleure adéquation possible entre besoin des usagers/aidants et solutions techniques ou technologiques proposées. Elle forme donc un champ par essence pluridisciplinaire, faisant intervenir l’ensemble des composantes de sa chaîne de valeurs.
 
LES GérontechnologiES renvoient dès lors aux produits et services développés, proposés au public en perte d’autonomie ou à leurs aidants (professionnels ou naturels), dans le but d’aider la personne et/ou son aidant dans la réalisation des activités normales de la vie quotidienne. La plupart des gérontechnologies ont vocation à épauler directement la personne en perte d’autonomie – qu’elle vive à son domicile ou en institution - autour des grandes thématiques que sont la santé, la sécurité, la communication et le confort de vie au quotidien. Néanmoins, la prise en charge des personnes âgées requiert une grande pluridisciplinarité. Dès lors, les gérontechnologies peuvent répondre à des besoins identifiés par chaque type d'acteurs de l'écosystème. 
 
Pour certains, le concept même de gérontechnologieS serait à bannir. Ainsi, Vincent Rialle de penser que « l’expression « les gérontechnologies » est quelque peu ambiguë car ces « gérontechnologies » n’existent pas à proprement parler : toute technologie, si elle répond aux besoins et aux conditions requises, est susceptible d’être utilisée par ou pour une personne âgée, sa santé, sa sécurité ou sa qualité de vie. À l’inverse, « La gérontechnologie » est une expression pleinement justifiée qui désigne le domaine d’investigation scientifique, sociale et médicale constitué par le rapport entre champ gérontologique et champ technologique.»[5]
 
[1] Olivier Lowczyk, Un secteur singulier aux réalités plurielles, in : Innover pour + d’autonomie, Paris, Médialis, 2013, pp.11-15
[5] Vincent Rialle, « Les valeurs fondamentales qui sous-tendent la gérontechnologie : réflexion axiologique au service du mieux-vivre », in : Innover pour + d’autonomie, Paris, Médialis, 2013, p.47.

 

Nous soutenir

Calendrier

- 30 septembre 2017 : date butoir de réception des dossiers pour le prix Technologies & Bien Vieillir
 
30 septembre 2017 : date butoir de réception des dossiers pour le prix Intergénération & Technologies
 
30 septembre 2017 : date butoir de réception des dossiers pour le prix Graines de chercheurs
 
8 juin 2017 : remise du prix IFRATH-KAELIS
 
 
- 30-31 mai 2016 : Tech’n Use 2016
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

A propos de KAELIS

KAELIS est un fonds de dotation créé en décembre 2013 qui se donne comme ambition de concourir au respect des choix de vie des personnes âgées en promouvant la Recherche (fondamentale à appliquée) et l’innovation sociale, éducative, culturelle et technologique.

Mentions légales
Plan du site

Contactez-nous